La réforme LMD

vendredi 26 septembre 2008
par webmaster

La Réforme LMD

JPEG - 2.2 ko

Dans le cadre du Réseau pour l’Excellence de l’Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest (REESAO), l’UAM s’est engagé avec les principales universités des pays de l’Afrique de l’Ouest dans la mise en œuvre du LMD. Issu du processus de Bologne (juin 1999), en Europe, le système LMD se fondent sur six principes généraux :

  • un système de diplômes lisible et comparable, notamment grâce au « supplément au diplôme », annexe détaillée décrivant les études suivies et les résultats obtenus ;
  • une structure des études fondée sur trois cycles ;
  • la généralisation du système des crédits ou ECTS (European Credit Transfer System), valorisables au sein de tout l’Espace européen de l’enseignement supérieur ;
  • la mobilité pour tous : étudiants, enseignants, chercheurs, autres personnels ;
  • l’évaluation de la qualité du système d’enseignement, base de la reconnaissance mutuelle et donc de la mobilité ;
  • la dimension européenne de l’enseignement et la sensibilisation des étudiants à la citoyenneté européenne.

En s’inspirant du processus de Bologne, les universités du REESAO ont édicté trois principes qui concernent le cadre de la formation. Ce sont :

  • une offre de formation tenant compte de tous les publics accueillis à l’université et apte à amener chaque étudiant à sortir du système doté d’une formation complète et surtout de compétences qui facilitent son insertion professionnelle et sociale ;
  • des conditions de formation favorisant l’autonomie de l’apprenant face à un parcours universitaire dont il est désormais responsable ;
  • des structures de formation caractérisées par une grande souplesse en vue de favoriser la mobilité intra universitaire (par un système de passerelles) et interuniversitaire entre les établissements du réseau.

Le LMD est un système de formation qui comporte :

  • une architecture des études en 3 grades :
    • Licence
    • Master
    • Doctorat
  • une organisation des formations en semestres et en UE : unités d’enseignement capitalisables.
  • des contenus structurés en domaines pluri et transdisciplinaires comportant des parcours diversifiés.

Le domaine recouvre plusieurs disciplines et leurs champs d’application, notamment professionnels. Il exprime les grands champs de compétence. Il faut noter que le domaine ne coïncide pas toujours avec la carte des facultés, UFR et départements existants. Le domaine est décliné en mentions. Exemple : domaine Sciences Economiques et de Gestion, mention Agroéconomie

Pour chaque mention un parcours-type (défini par l’université) est proposé. Néanmoins, accompagné par l’équipe de formation l’étudiant peut élaborer son propre parcours. Le parcours est donc le chemin choisi par l’étudiant pour réaliser son projet de formation et son projet professionnel grâce à l’ensemble des UE qui lui sont proposées dans les différents domaines de formation.

Le schéma ci-dessous présente l’organisation de l’ancien système et du nouveau système LMD.

JPEG - 23.4 ko

Le REESAO a fixé les règles suivantes pour la mise en œuvre du système LMD.

Domaines du REESAO

1-Sciences de la Santé

2-Sciences et Technologie

3-Sciences Agronomiques

4-Sciences Juridiques, Politiques et de l’Administration

5-Sciences Economiques et de Gestion

6-Lettres, Langues et Arts

7-Sciences de l’Homme et de la Société

8-Sciences de l’Education et de la Formation

Capitalisation :

  • dénomination des crédits : aucune dénomination spécifique
  • valeur d’un crédit : 20 à 25 heures de charge de travail pour l’étudiant nombre de crédits par diplômes : L = 180 cdts, M = 120 cdts ; D = 180 cdts
  • types et taille des UE (majeures de 3 à 6 crédits ; mineures de 2 à 3 crédits ; libres d’1 crédit. La somme des crédits des UE libres ne doit pas excéder 10% des crédits du parcours.

Semestrialisation

  • Le semestre qui fait 30 crédits a une durée de 14 à 16 semaines (enseignements + évaluation)

Evaluation

  • évaluation strictement semestrielle l- e problème de la compensation doit être abordée avec précaution afin de ne pas remettre en cause la mobilité : la compensation intra UE est admise par tous tandis que la compensation inter UE doit être appréciée par les responsables pédagogiques de chaque université

Grades et diplômes

  • Trois grades existent : Licence, Master, Doctorat. Mais des diplômes peuvent être créés à condition de respecter les standards d’organisation des études (capitalisation, semestrialisation en particulier)

haut


Brèves

17 décembre 2008 - Séminaire Cotonou 17-21 nov. 08

Du 17 au 21 Novembre 2008, s’est tenu à Cotonou un séminaire régional sur l’harmonisation des (...)