Campus Numérique Francophone

vendredi 26 septembre 2008
par webmaster

- Site du Campus Numérique Francophone-

 Présentation

Le Campus numérique contribue à la construction et à la consolidation d’un espace scientifique en français en :
— favorisant la coopération scientifique ;
— formant des futurs acteurs du développement ;
— soutenant la recherche et l’excellence ;
— partageant l’expertise

Le Campus Numérique Francophone (CNF) est une implantation de l’Agence universitaire de la Francophonie. C’est une appellation générique pour des structures promouvant les TIC/TICE et assurant grâce à elles un service de qualité pour la communauté scientifique et universitaire. Cette appellation inclut aussi les centres d’accès à l’information (CAI), qui ont vocation à être progressivement remplacés par des campus assurant un service plus complet.
Un CNF est implanté dans un établissement membre de l’AUF. Il est cogéré par l’Agence universitaire de la Francophonie et l’université qui l’accueille, et sa politique est définie par un Conseil national d’orientation regroupant les principaux partenaires du pays, répartis en plusieurs collèges. Il bénéficie d’une convention d’hébergement avec l’établissement d’accueil, précisant notamment les apports de chaque partie, et en général d’un accord de siège, quand il représente l’AUF dans le pays.

Le CNF de Niamey est aujourd’hui composé :
— de salles de formations où étudiants et professionnels en formation continue viennent suivre des formations à distance et des formations présentielles ;
— d’un centre de ressources où les enseignants trouvent les moyens humains et techniques pour produire de la science en français, y compris des cours en ligne et des revues électroniques ;
— d’un centre d’accès à l’information qui permet la consultation à prix subventionné des grandes bases de données internationales et la commande de documents primaires, d’articles scientifiques (le tout en ligne), ainsi que l’accès à une documentation physique ;
— d’un espace en libre service pour l’utilisation d’Internet et des ressources d’auto-formation ;
— d’un système sécurisé permettant la connexion au réseau Internet et à ses services, en privilégiant la qualité des liaisons et les opérateurs locaux, et utilisant des logiciels libres ;
— d’un matériel de visioconférence et de téléphonie sous IP qui permet d’organiser des conférences, des cours, des soutenances de mémoire.

Le CNF est équipé de 100 ordinateurs neufs (renouvelés tous les 4 ans) et connectés. Le personnel est composé en général de personnels détachés par l’université d’accueil, d’expatriés (de moins en moins nombreux), ou de personnels recrutés sur place. Les fonctions assurées couvrent la formation et l’ingénierie pédagogique, l’administration réseau et système, la documentation, la production des contenus. Le CNF est géré conformément aux procédures de l’AUF, dispose de comptes bancaires et est placé sous l’autorité du bureau régional de l’AUF Mission du campus numérique francophone En réponse aux besoins de la communauté universitaire locale, et dans le cadre des programmes de l’AUF décidés par son conseil scientifique, un CNF met en œuvre des services et en assure la qualité. Il accompagne les établissements dans leur désenclavement et pour leurs projets de développement, dans un but d’appropriation des méthodes et des outils par ces établissements et avec une volonté affirmée de subsidiarité et de complémentarité avec eux. Bien au-delà des capacités d’un plateau technique, il s’agit d’un partage de savoir et de savoir-faire, dans l’esprit associatif qui guide l’AUF depuis sa création en 1961. La participation de plus en plus importante des établissements qui accueillent les campus à leur mise en place et à leur fonctionnement en est un signe évident. Afin de rapprocher le plus possible l’offre de coopération de l’AUF de ses publics, un CNF assure la représentation de l’AUF dans sa zone, sous le contrôle direct du bureau régional de l’AUF pour sa région. Il a vocation à : appuyer l’ensemble des actions de programmes mises en œuvre par l’AUF et à assurer le relais des besoins exprimés sur le terrain pour guider l’adaptation nécessaire des programmes. développer des partenariats concrets, notamment avec les coopérations bilatérales et internationales, qui s’impliquent de plus en plus dans le dispositif des CNF en lui apportant leur soutien financier.

Par la mise en réseau de tous les CNF au sein d’un dispositif articulé, l’AUF propose aux établissements membres un puissant outil de partage et de capitalisation des expériences, facilitant la structuration de l’offre pédagogique et scientifique, les échanges et la mise en œuvre de projets répartis. Le réseau des CNF est ainsi à la fois :
— un réseau humain de compétences
— un réseau physique d’implantations adaptées à leur milieu universitaire
— un réseau électronique d’échanges pour des services diversifiés
— un réseau de partenaires qui œuvrent dans la même direction
— un réseau de projets opérationnels et innovants qui s’appuient les uns sur les autres dans le cadre de la politique générale de l’AUF

 Programmes de l’AUF

Les principaux domaines d’intervention de l’AUF sont identifiés dans six programmes, qui s’adressent principalement aux étudiants universitaires francophones des pays du Sud, aux jeunes professeurs ainsi qu’aux chercheurs. Les six programmes de l’AUF :

— Programme « Langue française, diversité culturelle et linguistique »
— Programme « Aspects de l’État de droit et démocratie »
— Programme « Environnement et développement durable solidaire »
— Programme « Renforcement de l’excellence universitaire, partenariats, relations avec les entreprises »
— Programme « Innovation par les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation »
— Programme « Appropriation des outils technologiques par l’enseignement supérieur et la recherche »

haut